Mon mini délire sur SPELUNKY

Suite au Live où l’on avait abordé la difficulté de SPELUNKY, j’ai continué à tenter de détruire Olmec, le boss final. Ce qui a soulevé des erreurs de conception du jeu. Heureusement tout se termine en happy end.

Laisser un commentaire

Nom *
Adresse de contact *
Site web